Vous avez une affinité particulière avec le bois et la chaleur douce qu’il procure, vous appréciez pouvoir regarder le feu flamber. Les poêles à bois ou à granulés, authentiques ou design, répondront parfaitement à vos attentes.

S'inscrivant dans la tendance actuelle, les poêles à bois sont économes en énergie et occupent peu de place.
Avec une esthétique soignée, ils s'intègrent dans toutes les ambiances, vous offrent une belle vision du feu et un bien-être total.
Cerise Techniques a choisit une gamme de produits économes, au design soigné, pour un bien-être en toutes circonstances.
Une chose est sûre, si vous voulez chauffer votre habitation au bois, un poêle est largement mieux adapté qu’une cheminée ou un insert avec lesquels la chaleur peut devenir insupportable.

Poêle à bois ou poêle à granulés ?

Principe de fonctionnement d’un poêle

Le poêle à bûches : il fonctionne grâce à la combustion de bûches qui produit de la chaleur retransmise dans les pièces de la maison par convection ou rayonnement.

Les avantages d’un poêle à bûche :

  • Plaisir du feu et des flambées
  • Énergie peu onéreuse
  • Haut rendement

Le poêle à granulés : il fonctionne avec des granulés de bois aussi appelés pellets qui sont stockés dans le réservoir du poêle. Le poêle est automatiquement alimenté grâce au réservoir qui fournit la bonne quantité selon la température programmée sur la commande tactile. La chaleur est transmise par rayonnement ou convection.

Les avantages d’un poêle à granulés :

  • Pas de transport de bûches
  • Le feu s’allume en toute autonomie automatiquement
  • Programmation possible
  • Énergie peu onéreuse
  • Très haut rendement

Pour les maisons passives, le poêle à bois ou à granulés étanche représente la meilleure solution car il évite le gaspillage d’énergie en préservant une température constante et équilibrée.

Poêles à bûches ou poêles à granulés ?

L’état de votre maison est le premier point à prendre en considération lorsque vous souhaitez vous équiper d'un poêle à bois. En effet, l'isolation et la perméabilité à l'air, ainsi que l'inertie des murs sont des éléments déterminants, qui vous orienteront plutôt vers un appareil à convection ou à rayonnement.
Par exemple, si votre maison n'est pas très performante en terme d’isolation, mieux vaut opter pour un poêle à bûches ou à granulés mais sans convection forcée (l’air chaud n’est pas pulsé par un ventilateur).

A contrario, dans une maison bien isolée, optez pour un poêle à granulés à convection forcée.
L'utilisation que vous souhaitez faire de votre poêle est également déterminante pour le choix à faire entre granulés et bûches.

Enfin, pour se faire une idée définitive sur le choix à faire entre ces deux combustibles, il faut songer au stockage.
Les bûches doivent être entreposées à l'extérieur, à l'air libre pour permettre au bois de perdre son humidité.
Ne posez pas les bûches sur le sol directement pour éviter leur pourrissement.
Pour un poêle à bûches, vous devez donc avoir un espace de stockage suffisant (espace moyen de 6m3 environ).

Les granulés doivent rester à l'intérieur, dans une pièce à l'abri de l'humidité, afin de ne pas être endommagés. Vous pouvez les conserver soit dans un sac adapté. Il faut compter 2 tonnes par an soit 2 palettes de 1m3 en intérieur.

 

entretien-poêle

FOCUS SUR L'ENTRETIEN DE VOTRE POÊLE

Pour profiter au mieux des capacités de votre poêle et pour allonger au maximum sa durée de vie, l'entretien de votre appareil est primordial.
Avant toute manœuvre, il est important de s’assurer que la combustion soit terminée et que le poêle soit complètement refroidi.
Il est également recommandé d’utiliser un combustible bois de qualité et bien sec.


 

Entretien courant d’un poêle à bois

Un foyer entretenu vous garantit une superbe vue sur le feu ainsi qu’une bonne et belle combustion de votre bois.
Un bon entretien prolonge la durée de vie de votre appareil pour vous en faire profiter durant de nombreuses années.

Nettoyage de la vitre

Pour nettoyage la vitre de votre appareil, utilisez de l'essuie-tout ou du papier journal humide trempé dans de la cendre fine. La cendre est un excellent nettoyant qui suffit au nettoyage lorsque la combustion est bonne et que le bois est sec.
Si les dépôts sont plus difficiles (combustion ralentie ou bois humide), nettoyez la vitre avec des produits nettoyants en veillant à ne jamais en projeter sur les joints ou sur les pièces métalliques qui pourraient être endommagés.
Plus la combustion est forte, plus la vitre reste propre. Evitez de brûler du bois humide et de faire fonctionner votre appareil au ralenti.

Nettoyage des parois du poêle à bois

Pour bénéficier d'une combustion optimale, tout en limitant le rejet de particules, penser à nettoyer régulièrement les suies des parois de votre appareil avec une balayette ou un pinceau.

Décendrage de l'appareil

L'excès de cendre empêche l'alimentation en air du feu par le bas.
Pour garantir une bonne combustion et éviter la déformation de la grille du poêle, videz le cendrier régulièrement.
Pour cela, utilisez un aspirateur à cendre ou un tisonnier et une balayette.
Parce que la cendre est un matériau extrêmement isolant, on trouve souvent des petits morceaux incandescents cachés plusieurs heures et même plusieurs jours après que le feu se soit éteint. Lorsque vous enlevez les cendres, il est donc important qu’elles soient vidées dans un seau en métal. Il faut les laisser refroidir jusqu'à ce que vous soyez sûr qu'il n'y ait plus de braises incandescentes. Elles ne peuvent pas être utilisées pour le compost, mais font un excellent engrais si elles proviennent d’un bois propre et non traité. Vous pouvez sinon les jeter avec vos déchets.

Entretien annuel d’un poêle à bois

Il faut faire réaliser un entretien annuel par un professionnel. A cette occasion, il est généralement procédé aux opérations suivantes :

  • nettoyage du faisceau de tubes de l’échangeur en aspirant les poussières qui se sont déposées.
  • nettoyage du conduit d’évacuation de fumée : té-tampon, extracteur des fumées, etc…
  • vérification de l’amenée d’air pour voir si elle n’est pas obturée par des poussières, des feuilles, parfois même par des petits animaux (nids)
  • contrôle visuel des organes de sécurité et réglages
  • nettoyage général et vérification de l’ensemble
  • remontage de toutes les parties démontées.

Tous les conduits de poêle et cheminée doivent être ramonés au moins 2 fois par an, dont au moins une fois pendant la période de chauffe. (Extrait du texte du JO de 1978)
Si vous-même ou le ramoneur observez un surplus de suie dans la cheminée, nous vous conseillons d’augmenter la fréquence de ramonage.

Un foyer et un conduit propres sont essentiels pour obtenir une bonne combustion et éviter un dépôt de suie qui peut endommager le conduit et dans le pire des cas, conduire à un incendie.

Pensez à couper votre poêle plusieurs heures avant l'arrivée du professionnel. Si vous souhaitez une visite de notre équipe entretien et dépannage, contactez-nous au 05.53.80.04.20 ou par e-mail à contact-ct@cerise-techniques.com

CATALOGUES DES POÊLES :

Cliquez ici pour consulter le catalogue Palazzetti des poêles à pellets.
Cliquez ici pour consulter le catalogue Palazzetti des poêles à bois.

Les partenaires

  • palazzetti
  • poujoulat
  • suprasa