Solaire : une énergie renouvelable multi-fonctions

L’énergie solaire est une énergie renouvelable inépuisable qui utilise directement le rayonnement solaire.
Les panneaux solaires récupèrent le rayonnement solaire pour le transformer de deux manières différentes : en chaleur ou en électricité :

  • Dans le cas ou le solaire sert à la production de chaleur, on le qualifie plus communément de « solaire thermique ».
  • Si le solaire est utilisé pour la production d’électricité, on qualifiera le solaire de « photovoltaïque ».

L’énergie solaire thermique pour le chauffage

Le panneau solaire thermique est constitué d’une vitre, de tubes placés en serpentin et d’un fond sombre pour conserver la chaleur.

Ces capteurs vitrés captent l'énergie du rayonnement solaire pour chauffer le fluide caloporteur qui circule dans le panneau et la restitue dans le ballon d'eau chaude.

L’énergie solaire photovoltaïque pour s’éclairer

Les panneaux photovoltaïques transforment l’énergie lumineuse en électricité par le biais de cellules photovoltaïques constituées d’un matériau semi-conducteur, le silicium. Composée d’une plaque de charge négative et une plaque de charge positive, la cellule solaire produit du courant en présence de lumière. Grâce à cette énergie lumineuse, un courant électrique est créé : c’est de la production d’électricité.
Il existe différentes technologies de modules solaires photovoltaïques :

Les modules solaires monocristallins

Les modules solaires monocristallins : ils possèdent un meilleur rendement au m² et sont essentiellement utilisés lorsque les espaces sont restreints. Le coût, plus élevé que celui d'une même installation de même puissance a réduit le développement de cette technologie.

Les modules solaires polycristallins

Les modules solaires polycristallins : actuellement c'est le meilleur rapport qualité/prix et les plus utilisés. Ils ont un bon rendement et une bonne durée de vie (plus de 35 ans).

- Les modules solaires amorphes : ces modules auront vraisemblablement un grand avenir car ils sont souples et ont une meilleure production par faible lumière. Le silicium amorphe possède un rendement divisé par deux par rapport à celui du cristallin, ce qui nécessite plus de surface pour la même puissance installée. Toutefois, le prix au m² installé est plus faible que pour des panneaux solaires composés de cellules.

L'influence du soleil sur le rendement photovoltaïque

L’énergie qui arrive au sol dépend de la nébulosité, de l'inclinaison du soleil et donc de l'heure de la journée.
Au cours d'une journée, même sans nuage, la production électrique du panneau varie en permanence en fonction de la position du soleil et n'est à son maximum que pendant un bref passage au plein midi. Le nombre d'heures d’ensoleillement maximal (valeur qui concerne le producteur d'électricité photovoltaïque), est moins élevé que le nombre d'heures où le soleil a brillé (le nombre d'heures d'ensoleillement au sens de la météorologie) dans la journée. La saison joue aussi, dans le même sens. L'exposition et la pente de la toiture qui reçoit l'installation photovoltaïque sont aussi des facteurs importants à prendre en compte.